Ou comment, après deux galères/déceptions de suite, se dire qu'il faut vraiment revenir aux basiques et arréter un moment de faire des impros bizarres.

Pour cette robe, je suis partie du modèle O du livre 296. Je voulais une robe à longues manches et c'était le seul patron que j'avais qui convenait. Et au fur et à mesure du découpage, j'ai improvisé et transformé le patron, de sorte que c'est difficile mainetenant de reconnaitre le modèle initial.

Problème: c'était beaucoup, beaucoup trop large au niveau de la poitrine et mes trois petits plis ajoutés pour tenter de rectifier le tir, n'ont pas suffit. J'ai tout repris sur le coté et enlevé un bon 10 cm de chaque coté, mais c'est toujours super large. J'ai espoir que ça rétrecisse un peu au lavage...

Bon, avant de vraiment me dégouter de la couture, je me remets donc à quelques petites coutures rapides et inratables pour me refaire la main.

Voici quand même la robe en question:

DSC03637

DSC03639

DSC03663

DSC03678

DSC03675

DSC03691 DSC03699

DSC03718

lainage gris foncé toto Rouen, mini chute de tissu rouge à pois eurodif.

modèle O du livre 296 en 100 largement modifié.

Édit: bon, après avoir vu ma puce une journée dans sa robe, et lu vos gentils ommentaires, je me dis que finalement, ce n'est pas mal quand même. Je deviens assez perfectionniste mais il ne faudrait pas non plus que ça me bloque. Après tout, ça ne fait que 6 mois que je couds, c'est normal de galerer encore parfois. Merci pour les encouragements, ça fait plaisir et ça motive!